Ils/elles témoignent

Ils/elles ont contacté Ligne Azur pour eux-mêmes, pour elles-mêmes. Des témoignages émanent aussi de partenaires, d’éducateurs, d’éducatrices, de parents, de conseillères conjugales… confronté-e-s à des situations face auxquelles ils/elles se sentent souvent démuni-e-s.

« Je suis amoureuse d’une fille. C’est très compliqué, parce que j’ai du mal à assumer ces sentiments. Je crois que je suis en train de déprimer parce que je cache tout ça et que je n’ai personne à qui en parler. Mon milieu familial, mes amies… personne n’accepterait. Je me sens très, très seule, très, très fragile… »
Patricia, 31 ans


« Je dors souvent chez une copine depuis la rentrée. La dernière fois, il s’est passé quelque chose. On s’est embrassées et on s’est caressées. J’ai trouvé que c’était bien. Est-ce que ça veut dire que je suis homosexuelle ? Je ne veux pas être gouine, ce serait la honte. Je ne sais pas trop si j’ai envie de recommencer avec ma copine.»
Elodie, 16 ans


« Je suis gay et je le vis bien. Mais mon copain vient d’une famille très rigide. Officiellement, nous sommes colocataires, comme plein d’autres étudiants. Mais il me dit que ses parents soupçonnent quelque chose, qu’ils font des allusions aux petites copines qui ne viennent jamais avec lui quand il rentre chez eux. Il ne sait plus quoi faire : il a peur d’avouer son homosexualité et en même temps, il en a marre de mentir. Je ne sais pas comment l’aider. Parfois je me dis que c’est mieux s’il disait tout, quitte à crever l’abcès. »
Thierry, 24 ans


« Je me sens femme depuis toujours et je ne supporte plus mon apparence, celle que je renvoie. Ce n’est pas moi. J’ai peur des regards, des autres. C’est difficile. »
Caroline/Paul, 44 ans


« J’ai appris que ma fille était homosexuelle la semaine dernière, par un coup de téléphone anonyme. Hier, j’ai réussi à lui poser la question, en tête à tête. Elle m’a dit que c’était vrai, qu’elle préférait les filles. Ça m’a fait un choc bien sûr, mais je pense surtout à la réaction de son père. J’ai peur qu’il ne devienne violent s’il l’apprend. »
Anne-Marie, 48 ans


DES PROFESSIONEL-LE-S TÉMOIGNENT

« Je ne sais pas comment intervenir quand des élèves du collège en traitent un autre de « sale pédé »? Je sais que les insultes racistes sont réprimées par la loi, mais qu’en est-il des injures homophobes ? »
Surveillant


« Dans mon entreprise, il y a une femme qui a récemment divorcé pour vivre avec une autre femme. Cela s’est su. Depuis, ça se passe mal avec ses collègues. J’aimerais l’aider. »
Déléguée du personnel


« Je dois convaincre de la différence entre homosexualité et pédophilie. J’ai reçu récemment un couple en difficulté. Il s’avère que le mari a des relations homosexuelles. Sa femme me dit qu’elle n’ose plus le laisser seul avec les enfants, qu’elle a peur pour eux. J’ai essayé de lui expliquer que l’homosexualité et la pédophilie étaient deux choses différentes, mais je ne l’ai pas convaincue. Je n’ai peut-être pas employé les bons exemples, ou les bons termes. »
Conseillère conjugale



Affichage optimisé pour tablette et mobile